PRINCIPALES VOIES VERS DES POLITIQUES EFFICACES EN MATIÈRE DE DROGUES


Accorder la priorité à la santé et à la sécurité
Au lieu d’une prohibition punitive et source de dommages, les politiques devraient viser avant tout la préservation de la santé et de la sécurité des personnes. Cela revient à investir dans la protection des collectivités, la prévention, la réduction des risques et les traitements, en tant que pierres angulaires de la politique en matière de drogues.

Garantir un accès aux médicaments essentiels et au soulagement de la douleur
Le système international de contrôle des drogues ne garantit pas un accès équitable aux médicaments essentiels, telles la morphine et la méthadone, négligeant des douleurs et souffrances évitables. Les obstacles politiques qui empêchent les États membres d’assurer un approvisionnement adéquat doivent être éliminés.

Mettre fin à la criminalisation et à l’incarcération des usagers de drogues
La criminalisation des personnes pour la possession et l’usage de stupéfiants est inutile et contreproductive. Elle aggrave les dommages sanitaires, stigmatise des populations vulnérables et participe à l’explosion des effectifs carcéraux. Y mettre fin est un préalable de toute politique réellement centrée sur la santé en matière de drogues.
Recentrer les réponses répressives au trafic de drogues et au crime organisé
L’approche d’application des lois devrait être ciblée afin de réduire les dommages liés au commerce clandestin de drogues et d’assurer la paix et la sécurité. Les gouvernements devraient retirer de leurs priorités la poursuite des délinquants mineurs et non violents, et les ressources d’application des lois devraient être concentrées sur les éléments les plus perturbateurs et les plus violents de ce commerce.

Réglementer les marchés de la drogue pour donner le contrôle aux gouvernements
Les drogues devraient être réglementées, car elles présentent des risques, et non parce qu’elles sont sans danger. Différents modèles de réglementation peuvent être appliqués pour différentes substances, selon le risque que ces dernières comportent. La réglementation peut ainsi atténuer les dommages sociaux et sanitaires causés par les drogues et ôter du pouvoir au crime organisé.
 

RÉGLEMENTER LES MARCHÉS DE LA DROGUE POUR DONNER LE CONTRÔLE AUX GOUVERNEMENTS


Les drogues devraient être réglementées, car elles présentent des risques, et non parce qu’elles sont sans danger. Différents modèles de réglementation peuvent être appliqués pour différentes substances, selon le risque que ces dernières comportent. La réglementation peut ainsi atténuer les dommages sociaux et sanitaires causés par les drogues et ôter du pouvoir au crime organisé.

Different drugs, different degrees of regulation.